Aspect d'évènements



Voici une astuce que vous pouvez utiliser pour construire la structure d’une aventure. Vous pouvez même la combiner avec la technique précédente pour injecter des événements qui s’appuient sur l’apport des joueurs.

Un aspect d’événement est composé de deux éléments : la liste des événements et un aspect crescendo. La liste d’événements est une suite de choses qui vont se produire, conduisant à l’aspect crescendo. Pensez à l’aspect crescendo comme à ce qui va se produire si les personnages n’interviennent pas. Un bon événement est composé de trois à six aspects et de son aspect crescendo.

Quand l’aventure démarre, cochez le premier aspect et utilisez-le dans l’histoire. C’est l’incident déclencheur, le truc qui fait que les joueurs s’impliquent. C’est un aspect comme les autres, les joueurs et vous pouvez le contraindre ou l’invoquer. Il reste en jeu tant qu’il a un sens, ensuite il disparaît simplement.

Dès que l’histoire suggère que les choses devraient avancer ou chaque fois qu’il y a une accalmie dans la narration, cochez l’aspect suivant et utilisez-le. C’est maintenant un aspect qui peut être invoqué ou contraint, et c’est un nouvel élément de l’histoire. Continuez ainsi aussi longtemps que nécessaire. Accélérez les choses si les joueurs se dispersent ou ne se sentent pas vraiment concernés. Allez plus lentement s’ils deviennent vraiment proactifs.

Si l’aspect crescendo finit par être coché, les choses deviennent vraiment compliquées. Cela indique généralement que les méchants sont sur le point de gagner, et que les joueurs ont besoin d’intensifier leurs efforts !

Si vous n’avez pas coché tous les aspects au moment où les joueurs concluent l’affaire, c’est très bien ! Cela signifie simplement que les PJ ont joué leur rôle, qu’ils ont été fantastiques et ont gagné haut la main. Si vous cochez tous les aspects et que les choses tournent mal, c’est très bien aussi ! Ce qui s’est passé peut faire boule de neige et se retrouver dans l’histoire suivante, et augmenter les enjeux.

Voici un exemple :

  • Explosions et Feu !
  • Une vague de meurtres
  • Panique partout en ville
  • Menace terroriste
  • Trois heures avant l’explosion
  • Un cratère fumant