Qu’est-ce qui fait une bonne partie de Fate ?



Fate permet de raconter des histoires dans des genres très différents et avec une grande variété de postulats. Il n’y a pas d’environnement par défaut, vous et votre groupe devrez en inventer un tout seuls. Cependant, les meilleures parties de Fate partagent certains concepts qui, de notre point de vue, mettent bien en évidence ce pour quoi Fate est conçu.

Que cela soit de la fantasy, de la science-fiction, des superhéros ou de dangereuses histoires de flics, Fate fonctionne mieux quand vous l’utilisez pour raconter des histoires à propos de personnages proactifs, compétents et menant des vies mélodramatiques.

Les personnages dans une partie de Fate devraient être proactifs. Ils ont de nombreuses capacités qui leur permettent d’agir pour résoudre des problèmes, et ils n’hésitent pas à s’en servir. Ils n’attendent pas sagement que la solution du problème leur vienne toute cuite, ils utilisent toute leur énergie, prennent des risques et surmontent les obstacles pour atteindre leurs buts.

Cela ne veut pas dire qu’ils ne planifient rien ou n’élaborent pas de stratégie, ou qu’ils soient complètement inconscients. Cela veut simplement dire que même le plus patient d’entre eux va forcément s’activer et agir tangiblement.

Chaque partie de Fate que vous jouez devrait donner des opportunités claires aux personnages d’être proactifs dans leur manière de résoudre leurs problèmes, et d’avoir une pléthore de façons de le faire. Une partie qui s’intéresse à des bibliothécaires qui passent tout leur temps au milieu de tomes poussiéreux, ce n’est pas Fate. Une partie où ces bibliothécaires utilisent des savoirs interdits pour sauver le monde, c’est Fate.

Les personnages d’une partie de Fate sont doués. Ce ne sont pas des idiots maladroits qui sont ridicules quand ils essaient de faire avancer les choses. Ils sont hautement compétents, entraînés, talentueux et capables de changer notablement le monde qui les entoure. Ils sont les personnes idéales pour le job et ils sont impliqués dans cette crise parce qu’ils ont de bonnes chances de pouvoir la résoudre au mieux.

Cela ne veut pas dire qu’ils réussissent à chaque fois, ou que tout se passe toujours comme prévu. Cela veut simplement dire que quand ils échouent, ce n’est pas à cause d’erreurs stupides ou parce qu’ils n’étaient pas préparés.

Chaque partie de Fate que vous jouez devrait considérer les personnages comme des personnes compétentes à la hauteur des risques et des défis qui surviennent. Une partie mettant en jeu des éboueurs obligés de combattre des super vilains et qui se font constamment botter les fesses, ce n’est pas Fate. Une partie à propos d’éboueurs qui deviennent une impressionnante équipe anti super vilains, c’est Fate.

Les personnages dans une partie de Fate vivent des vies mélodramatiques. Les enjeux sont toujours grands, aussi bien en terme de ce qu’ils doivent endurer dans le monde qu’en terme de ce qu’ils endurent entre leurs deux oreilles. Comme nous, ils ont des soucis personnels et se débattent avec leurs problèmes. Et bien que leurs problèmes soient d’un autre ordre de grandeur, ils nous sont toujours sympathiques et on peut s’identifier à eux.

Cela ne veut pas dire qu’ils passent leur temps à sombrer dans le chagrin et la douleur, ou qu’ils sont sans arrêt en train de devoir sauver le monde. Cela veut simplement dire qu’ils ont des choix difficiles à faire et qu’ils doivent en supporter les conséquences. En d’autres termes, ils sont profondément humains.

Une partie de Fate devrait regorger d’opportunités dramatiques pour les personnages, que cela soit au niveau de leurs relations ou des situations qu’ils vont rencontrer, et vous donnez une chance de vous identifier à eux en tant qu’individus. Une partie où des aventuriers tabassent sans états d’âme des hordes d’adversaires de plus en plus fort, ce n’est pas Fate. Une partie à propos d’aventuriers peinant à vivre une vie normale en dépit du fait qu’ils soient destinés à combattre le mal ultime, c’est Fate.

Quand vous créez votre partie

  • Cadre : décidez à quoi ressemble le monde autour de vos protagonistes.
  • Échelle : décidez à quel point votre histoire sera épique ou personnelle.
  • Enjeux : décidez quelles sont les menaces et les pressions qui vont pousser les personnages à s’impliquer.
  • PNJ : décidez qui sont les gens et les lieux importants.
  • Compétences et prouesses : décidez quelles sont les choses que les personnages vont pouvoir faire.
  • Création des personnages : créez vos PJ.