Qu’est-ce qu’une étape ?



Une étape est un moment du jeu où vous avez la chance de modifier ou d’améliorer votre personnage. Nous les appelons des étapes car ils se situent généralement à des « points d’arrêt » importants de l’action du jeu, la fin d’une session, la fin d’un scénario ou la fin d’un arc narratif.

Habituellement, ces points d’arrêt se placent après des événements significatifs de l’histoire qui justifient le fait que votre personnage change en fonction de ses expériences vécues. Vous pouvez avoir révélé un détail important de l’intrigue ou avoir vécu un rebondissement majeur à la fin de la session. Vous avez défait un ennemi important ou vous en avez terminé avec une intrigue à la fin d’un scénario. Il se peut aussi que vous résolviez une intrigue majeure qui change la face du monde à la fin d’un arc.

Bien évidemment, les choses ne vont pas toujours se présenter aussi simplement, et c’est donc à vous, MJ, qu’il revient de décider quand un certain type d’étape est atteint. S’il vous semble satisfaisant d’annoncer qu’une étape est atteinte en plein milieu d’une session, faites-le, mais tenez quand même compte des conseils que nous allons vous donner pour éviter que les étapes ne soient plus fréquentes que nécessaire.

Il y a trois types d’étapes : mineure, importante et majeure.

Les étapes mineures ont souvent lieu à la fin d’une session de jeu, ou quand un pan de l’histoire a abouti. Ce genre d’étape permet surtout de modifier votre personnage plutôt que de le rendre plus puissant, de l’adapter à l’histoire ou de le rendre plus conforme à l’idée que vous en aviez. Parfois, bénéficier des avantages d’une étape mineure n’aura pas de sens, mais vous en aurez toujours l’opportunité si besoin est.

Lors d’une étape mineure, vous pouvez choisir un (et seulement un) des avantages suivants :

  • Échanger les valeurs de deux compétences, ou remplacer une compétence Moyenne (+1) par une compétence que vous n’avez pas sur votre feuille.
  • Échanger une prouesse pour une autre prouesse.

Prendre une nouvelle prouesse, si vous avez plus d’un point de restauration (souvenez-vous qu’on ne peut avoir moins d’un point de restauration).

  • Renommer un aspect de votre personnage autre que le concept.

En plus, vous pouvez aussi renommer une conséquence modérée que vous avez reçue, ce qui marque le début du processus de convalescence, si tant est que vous ne l’ayez pas encore fait.

C’est une bonne façon de faire des ajustements mineurs à votre personnage, surtout s’il vous semble qu’il n’est pas tout à fait comme il devrait être : cette prouesse n’est pas aussi intéressante que prévue, ou la Vendetta avec Edmund est terminée, bref ce genre de petites modifications qui ne changent pas votre personnage en profondeur et qui restent cohérentes avec ce qui s’est passé en jeu.

D’ailleurs, toutes les modifications que vous faites devraient trouver leur justification dans ce qui s’est passé en jeu. Vous ne devriez pas pouvoir passer de Soupe au lait à Pacifiste invétéré par exemple, sans qu’un événement dans l’histoire n’inspire un profond changement au sein de votre personnage. Il a rencontré un saint homme, a eu une expérience traumatisante qui lui a fait jurer d’abandonner le métier des armes, etc. MJ, comme toujours, c’est vous l’arbitre en fin de compte, mais ne soyez pas trop rigoureux et ne sacrifiez pas le plaisir d’un joueur au nom de la cohérence globale de l’histoire.

Cynere vient d’atteindre une étape mineure. Lucie médite un instant sur sa feuille de personnage pour voir s’il y a quelque chose qu’elle aimerait changer. Ce qui l’a marqué le plus lors de la dernière session c’est lorsque Zird a comploté dans son dos et l’a mise dans de sales draps.

Elle regarde Alex et annonce, “Tu sais quoi ? J’avais cet aspect Zird peut compter sur moi. Je pense que je vais le changer au vu de ce qui s’est passé et l’appeler Je sais que Zird prépare quelque chose.”

Alex répond, “Sérieusement ? Je veux dire, c’est pas comme s’il le faisait tout le temps…”

Lucie sourit, “Eh bien, quand il arrêtera, je changerai à nouveau.”

Amandine approuve la modification et Lucie réécrit un des aspects de Cynere.

Pendant ce temps, Landon atteint aussi une étape mineure. Oli jette un œil sur sa feuille et remarque qu’il passe beaucoup plus de temps à mentir aux gens qu’à essayer d’en faire des amis. Il demande à Amandine s’il peut échanger ses niveaux de compétences en Mensonge et en Sociabilité, ce qui lui donne Bon (+3) en Mensonge et Passable (+2) en Sociabilité. Amandine accepte et Oli modifie sa feuille de personnage.

Les étapes importantes surviennent généralement à la fin d’un scénario ou à la conclusion d’une intrigue majeure (ou, en cas de doute, à chaque fois que vous venez de jouer deux ou trois sessions). Au contraire des étapes mineures, pendant lesquelles les personnages sont modifiés, les étapes importantes permettent d’apprendre de nouvelles choses : à force de résoudre des problèmes et de gagner des conflits, votre personnage est devenu plus expérimenté et plus compétent.

En plus des bénéfices d’une étape mineure, vous obtenez aussi les deux avantages suivants :

  • Un point de compétence en plus, utilisable pour acheter une nouvelle compétence avec un niveau Moyen (+1) ou pour améliorer d’un niveau une compétence existante.
  • Si vous avez des conséquences graves, vous pouvez les renommer pour entamer le processus de convalescence, si ce n’est pas déjà fait.

Quand vous dépensez votre point de compétence, c’est l’équivalent d’un point sur l’échelle. Vous pouvez soit acheter une nouvelle compétence à un niveau Moyen (+1) soit augmenter une compétence que vous avez déjà d’un sur l’échelle de valeurs, par exemple passer de Bon (+3) à Excellent (+4).

Compétences en colonne

Lors de la création du personnage, vous avez organisé vos compétences selon une pyramide. Vous n’avez plus à respecter cette contrainte lors de la progression de votre personnage.

Il y a tout de même une limitation que vous devez prendre en compte, les colonnes de compétences. Simplement, vous ne pouvez pas avoir plus de compétences à un rang donné que de compétences au rang juste inférieur. Ainsi, si vous avez trois compétences à Bon (+3), vous devez avoir au moins trois compétences Moyenne (+1) et au moins trois compétences Passable (+2) pour servir de base à vos trois compétences à Bon (+3).

La pyramide de compétence obéit à cette règle, mais quand vous ajoutez des compétences, vous devez vous assurer que cela n’enfreint pas cette limitation. On oublie facilement que si on utilise un point de compétence pour améliorer une compétence, on peut se retrouver soudainement à court de compétence pour « soutenir » le nouveau rang.

Disons que vous avez une compétence à Bon (+3), deux à Passable (+2) et trois à Moyen (+1). La distribution de vos compétences ressemble à peu près à ça :

Lors d’une étape, vous voulez améliorer une compétence Passable (+2) en Bon (+3). Cela vous donnerait deux compétences à Bon (+3), une à Passable (+2) et trois à Moyen (+1) :

Vous voyez ce qui cloche ? Il vous manque une deuxième compétence à Passable (+2) pour être en accord avec la règle.

Quand cela arrive, vous avez deux options. Vous pouvez acheter une nouvelle compétence au rang le plus bas — dans ce cas, de niveau Moyen (+1) — et ensuite l’améliorer lors des étapes suivantes jusqu’à ce que vous soyez en mesure de monter la compétence que vous vouliez monter. Vous pouvez aussi stocker le point de compétence et attendre que vous ayez accumulé assez de points pour acheter directement une compétence au niveau nécessaire pour supporter votre modification originelle.

Ainsi, dans le cas précédent, vous pourriez acheter une compétence à un niveau Moyen (+1), augmenter une de vos compétences de niveau Moyen à Passable (+2) et ensuite augmenter la compétence choisie au départ à Bon (+3). Cela nécessiterait trois étapes importantes ou majeures. Ou, vous pourriez attendre, stocker trois points de compétence, acheter une nouvelle compétence de niveau Passable (+2), et ensuite monter la compétence que vous vouliez monter au niveau Bon (+3). Cela dépend vraiment de si vous voulez, ou pas, ajouter de nouvelles choses sur votre feuille de personnage dans l’intervalle.

Zird vient d’atteindre une étape importante à la fin d’un scénario. Il gagne un point de compétence en plus.

Alex jette un œil sur sa feuille de personnage et décide de faire passer sa compétence d’Observation de Passable (+2) à Bon (+3). Il sait que cela va enfreindre la règle, alors il décide plutôt d’ajouter Ressources à un niveau Moyen (+1), les PJ ont eu quelques aventures lucratives récemment et il lui semble que c’est une bonne opportunité pour donner à son personnage une richesse plus stable.

S’il attend deux étapes importantes de plus, il sera capable de monter une de ses compétences à Passable (+2) et ensuite de hisser Observation à Bon (+3) comme il voulait le faire au début.

Il a aussi la possibilité de choisir un des bénéfices d’une étape mineure. Il a récemment participé à de nombreux combats au cours de la partie et il a l’impression que son aspect Pas dans la figure ! n’est plus trop approprié au vu du nombre de fois que son personnage a été frappé sur la tête. Il le remplace par Blesse-moi et il y aura des conséquences pour marquer son changement d’attitude envers la violence.

MJ, toujours faire respecter cette règle en ce qui concerne les compétences peut être parfois gênant. Si vous et les joueurs êtes d’accord pour augmenter une compétence tout en ne respectant pas la règle, faites-le et demandez juste aux joueurs de dépenser leurs futures étapes pour corriger le tir plutôt que de les faire attendre. Personne ne vous en voudra.

Vous avez sans doute remarqué que plus vous montez l’échelle, plus c’est difficile d’augmenter vos compétences. C’est tout à fait voulu, on ne voudrait pas arriver dans une situation où tout le monde sait tout faire à la perfection. Cela serait trop ennuyant.

Une étape majeure se produit habituellement quand un événement de la campagne en cours bouleverse énormément les choses, la fin d’un arc narratif (ou environ trois scénarios), la mort d’un PNJ principal ou tout autre événement qui a des répercussions globales dans le cadre de votre partie.

Ce type d’étape est fait pour gagner plus de puissance. Les défis passés ne sont plus suffisants pour menacer ou faire peur aux personnages, et ils devront être plus affûtés, plus organisés, plus déterminés pour faire face aux menaces qu’ils devront bientôt affronter.

Le fait d’atteindre une étape majeure vous confère tous les bénéfices d’une étape mineure et d’une étape importante, avec en plus les options suivantes :

  • Si vous avez une conséquence extrême, vous pouvez la renommer pour marquer le fait que vous commencez votre processus de convalescence et que vous ne subissez plus les effets les plus handicapants de votre conséquence. Cela vous permet de subir une autre conséquence extrême plus tard, si vous le désirez.
  • Recevez un point de restauration supplémentaire, ce qui vous permet d’ajouter une nouvelle prouesse immédiatement ou de le garder pour avoir plus de points Fate à chaque début de session.

Augmentez une compétence au-delà du plafond actuel des compétences pour cette campagne, si vous en avez la possibilité, amenant ainsi le plafond à un nouveau niveau.

  • Renommez le concept de votre personnage si vous le voulez.

Le fait d’atteindre une étape majeure n’est pas anodin. Les personnages peuvent avoir plus de prouesses et leurs compétences n’en seront que plus efficaces. Plus de restauration signifie aussi un plus grand nombre de points Fate au début de chaque session, et donc les joueurs seront moins dépendants des contraintes diverses qu’on voudrait leur imposer.

MJ, quand vos joueurs augmentent le plafond des compétences, cela va aussi avoir une influence sur les adversaires si vous voulez que ces PNJ offrent une véritable opposition à vos joueurs. Cela n’arrivera pas d’un coup, ce qui vous donne des occasions d’introduire graduellement des ennemis plus puissants, mais si vous jouez assez longtemps vous finirez pas avoir des PJ qui ont des compétences Épiques (+7) ou Légendaires (+8), ce qui vous donne une idée du genre de méchant qu’ils vont pouvoir ou vouloir affronter.

Mais surtout, une étape majeure est un signal que beaucoup de choses ont changé dans le monde où se déroule votre partie. Ces changements seront probablement reflétés dans la façon dont le monde progresse, mais étant donné les nombreuses occasions données aux PNJ pour modifier leurs aspects en réaction à l’histoire en cours, il se peut que le groupe de PJ ait changé ses priorités et ses préoccupations par rapport à ses débuts.

Cynere vient de terminer un long arc narratif et atteint ainsi une étape majeure. Au cours du jeu, les PJ ont renversé Barathar, la reine des contrebandiers des Contrées de Sindral, ce qui laisse un grand vide sur l’échiquier du pouvoir.

Lucie jette un œil sur sa feuille de personnage. Elle a subi une conséquence extrême lors des derniers arcs narratifs du scénario et un de ses aspects a été remplacé par Mon âme a été brûlée par le démon Arc’yeth. Elle peut maintenant modifier cet aspect, et elle décide de le renommer Je dois tuer Arc’yeth et son engeance. Ses cicatrices ne sont pas tout à fait guéries, mais c’est mieux qu’avant, et c’est de nouveau elle qui prend l’initiative.

Elle reçoit aussi un point de restauration supplémentaire. Elle demande à Amandine si elle peut tirer profit de ses démêlés avec Arc’yeth pour acquérir quelque chose qui va l’aider à mieux combattre les démons. Amandine n’y voit aucune objection, et Lucie décide d’ajouter une nouvelle prouesse sur le champ.

« Tueur de Démons : +2 pour utiliser la prouesse Maître de guerre quand on l’utilise contre un démon ou un serviteur démoniaque »

Lucie ajoute donc cette nouvelle prouesse sur la feuille de Cynere et modifie l’aspect approprié.

Zird l’Hermétique a aussi atteint une étape majeure. Alex, après avoir examiné sa feuille de personnage, réalise qu’il peut augmenter sa meilleure compétence, Érudition, à un niveau Formidable (+5). Il le fait, et Amandine prend note qu’elle doit commencer à créer des adversaires magiciens un peu plus puissants pour Zird.

Enfin, Landon atteint aussi une étape majeure. Récemment au cours de l’histoire, Landon a découvert que le Linceul d’Ivoire était plus qu’une société d’arts martiaux : cela fait longtemps qu’ils avancent leurs pions politiques, et ils ont récemment soutenu Barathar dans ses efforts pour contrôler les contrées de Sindar.

Du coup, Oli décide de modifier son concept pour arriver à Ancien disciple du Linceul d’Ivoire, montrant ainsi sa volonté de prendre de la distance avec son ordre. Amandine lui dit que le Linceul ne va pas très bien prendre sa désertion.

Nous avons donc Cynere avec un nouvel appétit pour tuer des démons, Zird qui atteint un niveau de puissance rarement vu et Landon qui se pose des questions sur sa seule vraie source de discipline. Amandine prend beaucoup de notes sur tout ce que cela va amener dans les prochains scénarios.

REVENONS À LA CRÉATION DE PERSONNAGES

On peut aussi voir une étape majeure comme l’équivalent de la fin d’une saison pour une série télé. Lors de la prochaine session, beaucoup de choses pourront avoir changé depuis la dernière fois — de nouveaux problèmes en vue, plusieurs personnages auront changé d’aspects, de nouvelles menaces apparaissent, etc.

Quand cela se produit, vous pouvez décider qu’il n’est pas inutile de passer une session à se poser et rediscuter des personnages, comme vous l’avez fait lors de la création des personnages, en modifiant ou ajustant ce qui a besoin de l’être. Nouvelle configuration de compétences, un nouvel ensemble de prouesses, plus des changements dans les aspects, etc. Vous pouvez aussi jeter un œil aux enjeux de votre cadre et vous assurer qu’ils sont toujours appropriés, revoir les aspects des différents lieux et tout ce qui vous semble nécessaire pour faire avancer votre partie dans la bonne direction.

Tant que les personnages restent au même niveau de restauration et de points de compétences, prendre ce temps pour reconsidérer un peu tous les personnages peut être très utile pour s’assurer que tout le monde est encore sur la même longueur d’onde. Et, en tant que MJ, souvenez-vous que plus vous laissez aux joueurs une chance de s’investir dans le monde et l’histoire, plus vous en retirerez des bénéfices pendant la partie.