Les enjeux principaux du cadre



Décidez quelles sont les menaces et les pressions qui vont motiver les personnages à agir.
Tout cadre à besoin de quelque chose qui intéresse et qui affecte les personnages, tel un péril imminent qu’ils veulent combattre et arrêter. C’est ce qui va former les enjeux du cadre.

En discutant en groupe, essayez de trouver deux enjeux et écrivez-les sur la feuille de création de partie ou sur des fiches. Ces enjeux sont des aspects et pourront être invoqués ou contraints à tout moment au cours de la partie.

Ces enjeux doivent être en accord avec l’échelle de votre partie et avec vos personnages. Ce sont des idées assez larges et encore vagues. Ils n’affectent pas seulement les personnages mais aussi d’autres personnes du monde. Les enjeux peuvent être de deux types :

  • enjeux actuels : ce sont des problèmes ou des menaces qui sont déjà présents dans le monde, depuis peut-être très longtemps. Les protagonistes qui s’attaquent à ces enjeux essayent de changer le monde, d’en faire un endroit meilleur. Il peut s’agir par exemple d’un régime corrompu, de crime organisé, de pauvreté et de maladie endémique ou d’une guerre qui dure depuis une génération.
  • enjeux imminents : ce sont des choses qui ont commencé à montrer le bout de leur nez et qui menacent de détériorer le monde si elles arrivent à leur terme. Les personnages qui décident de s’occuper de ces enjeux essayent d’empêcher que le monde ne tombe dans le chaos et la destruction. Il peut s’agir par exemple de l’invasion par un pays voisin, de l’arrivée d’une horde de zombies, de l’imposition de la loi martiale.


La création d’une partie et des personnages utilise la notion d’aspects. Si vous ne connaissez pas encore Fate, référez-vous au chapitre Aspects et points Fate.

Par défaut, il y a deux enjeux dans une partie de Fate : soit deux enjeux actuels (si votre histoire s’intéresse seulement à améliorer le monde), soit deux enjeux imminents (votre histoire concerne des personnages qui vont sauver le monde), soit un de chaque type. La dernière option est fréquente quand on crée une fiction : pensez à tous ces vaillants héros qui essayent d’oeuvrer contre une catastrophe imminente alors qu’ils ne sont pas satisfaits du monde dans lequel ils vivent.

Vous n’êtes pas obligés de rester avec deux enjeux si cela ne vous satisfait pas. Un ou trois enjeux sont tout à fait possibles, mais cela va changer un peu le type de partie. Une partie avec un seul enjeu va tourner uniquement autour de celui-ci, une quête pour débarrasser la ville du mal ou pour éviter que le mal ne triomphe. Une partie avec trois enjeux ou plus évoque un monde très actif où les ressources des personnages devront s’étendre sur plusieurs fronts. Si vous pensez que vous devez resserrer ou élargir le champ de votre partie, parlez-en avec le groupe et commencez par jouer un peu avec le nombre d’enjeux pour que cela corresponde mieux à vos attentes.

Le groupe réfléchit au genre de problèmes qu’ils veulent essayer de gérer dans leur monde. Alex annonce immédiatement « crime organisé » et ils essayent de donner corps à ce concept. Ils optent finalement pour « La Triade Scarifiée », un groupe de gros bras qui sont connus pour leurs activités de racket, d’extorsion et autres vilenies dont le monde se passerait bien. C’est clairement un enjeu actuel. Lucie aimerait bien que l’histoire parle aussi de quelque chose qui est sur le point de se produire, quelque chose de Réellement Mauvais. Ils proposent donc un enjeu imminent : un culte maléfique qui veut invoquer une créature horrible (ce qui veut dire que leur cadre va inclure de telles créatures, un peu dans le genre de Lovecraft.) Oli l’appelle « La Fin du Monde est Proche », et Alex aime bien cette idée car elle donne une occasion à son personnage de quitter ses livres et de s’impliquer dans le monde.

Enjeux

1. La triade scarifiée
2. La fin du monde est proche

~~COMPLEX_TABLES~~

Comme dit précédemment, les enjeux sont des aspects. Formulez donc les idées que vous avez pour la partie en aspects que vous pensez pouvoir utiliser à différents moments du jeu (souvent en tant que contraintes pour les protagonistes ou en tant qu’invocations pour les adversaires, mais des joueurs intelligents leur trouveront aussi d’autres usages.) Écrivez ces aspects, et ajoutez quelques lignes si besoin pour vous aider à vous souvenir des détails.

CHANGER LES ENJEUX EN COURS DE PARTIE
Le chapitre Jouer en campagne reparlera de tout ceci en détail, mais les enjeux peuvent changer au cours de la progression du jeu. Parfois, ils évoluent et se transforment. Parfois, les personnages se battent avec succès et l’enjeu disparaît. Et parfois, de nouveaux enjeux émergent. Ceux que vous créez maintenant ne sont que les enjeux de départ.

Amandine écrit donc La Triade Scarifiée et Le jugement à venir comme étant deux aspects du monde. Elle ajoute à côté de La Triade Scarifiée, « ils sont connus pour leurs activités de racket, d’extorsion et autres vilenies ». Et pour Le jugement à venir, elle ajoute « Mise en oeuvre par le Culte de la Tranquillité ».

Si la création d’aspects est encore quelque chose de neuf pour vous, ne vous avancez pas trop. Vous aurez plus d’expérience une fois que vous aurez créé les personnages, et vous pourrez alors plus facilement faire de vos enjeux des aspects.


La Triade Scarifiée

Ils sont connus
pour leurs activités de racket,
d’extorsion et autres vilenies


Le jugement à venir

Mise en oeuvre
par le Culte de la Tranquillité

Vous pouvez aussi utiliser les enjeux pour donner de la consistance à des choses plus petites mais néanmoins importantes de votre cadre. Un lieu important (une grande ville ou un pays, ou même un restaurant local mémorable) ou un groupe important (un ordre de chevalerie, la cour d’un roi, une corporation) peuvent aussi avoir des enjeux imminents ou actuels.

Nous vous recommandons de ne donner qu’un enjeu par élément du cadre, principalement pour éviter de crouler sous la quantité de choses à gérer. Vous pourrez toujours en ajouter au fur et à mesure de votre campagne. De même, vous n’avez pas besoin de tout définir maintenant. Si un élément du cadre acquiert de l’importance au cours du jeu, vous lui donnerez des enjeux à ce moment-là.

Le Culte de la Tranquillité n’arrête pas de ressortir lors des préparatifs de la partie, le groupe décide donc qu’il a besoin d’un enjeu. Après quelques échanges, ils s’accordent sur le fait qu’il serait intéressant qu’il y ait quelques dissensions internes au sein du Culte, on ajoute donc un enjeu « Deux Prophéties Conflictuelles ». Différentes branches du Culte ont des idées divergentes sur ce que doit être la fin du monde.