La fluctuation des points Fate



Généralement, l’utilisation des aspects met en jeu des points Fate. Votre réserve de points Fate est représentée par des jetons, comme par exemple des jetons de poker, des perles de verre ou tout autre marqueur.

Le mieux est d’arriver à mettre en place un flux continu de points Fate dans les deux sens, entre le MJ et les joueurs. Les joueurs les dépensent de manière à pouvoir être impressionnants dans les moments critiques et ils en reçoivent quand la vie de leur personnage devient dramatique et compliquée. Ainsi, si vos points Fate font un va-et-vient constant, vous obtiendrez des cycles entre moments de triomphe et revers de fortune qui rendent les histoires intéressantes et plaisantes.

Voilà comment ça marche.

Chaque joueur commence une session avec un certain nombre de points. Ce nombre est appelé le niveau de restauration. La restauration par défaut pour un personnage est de trois points Fate, mais vous avez le choix de dépenser jusqu’à deux points de votre restauration pour acheter des prouesses supplémentaires.

Prouesses et restauration

Trois prouesses = 3 en restauration

Quatre prouesses = 2 en restauration

Cinq prouesses = 1 en restauration

Vous pouvez augmenter votre restauration quand votre personnage atteint certaines étapes de l’histoire (nous en reparlons dans Jouer en campagne), et vous pouvez dépenser ces augmentations pour obtenir d’autres prouesses ou les garder pour augmenter votre nombre de points Fate de départ. Vous ne pouvez jamais avoir moins d’un en restauration.

Si vous terminez une session de jeu avec un nombre de points Fate supérieur à votre restauration, vous ne perdez pas ces points et vous les aurez toujours au début de la prochaine session mais n’en gagnerez pas d’autres. Au début d’un scénario, par contre, vous commencez toujours avec un nombre de points Fate égal à votre restauration, quoi qu’il arrive.

Voici les différentes manières de dépenser des points Fate.

  • Invoquer un aspect : invoquer un aspect coûte un point Fate, à moins que l’invocation ne soit gratuite.
  • Activer une prouesse : certaines prouesses sont très puissantes, il faut alors dépenser un point Fate pour les activer (cf. Équilibrer les prouesses).
  • Refuser une contrainte : si une contrainte est proposée, vous pouvez payer un point Fate pour éviter les complications qui vont avec.
  • Ajouter un détail à l’histoire : si vous voulez modifier l’intrigue ou l’histoire en vous appuyant sur un de vos aspects, cela vous coûte un point Fate.

Voici les différentes manières de gagner des points Fate.

  • Accepter une contrainte : vous gagnez un point Fate quand vous acceptez les complications qui viennent avec une contrainte. Comme nous l’avons mentionné précédemment, cela peut se produire de manière rétroactive.
  • Un de vos aspects est invoqué contre vous : si quelqu’un paye un point Fate pour invoquer un des aspects attachés à votre personnage, vous gagner ce point Fate à la fin de la scène. Cela inclut les avantages qui ont été créés sur votre personnage ainsi que les conséquences qu’il a subies.
  • Concéder dans un conflit : vous recevez un point Fate quand vous décidez de concéder lors d’un conflit, et un point supplémentaire par conséquence subie durant ce conflit (ce qui n’est pas la même chose que lorsque votre personnage est mis hors-jeu lors de ce conflit, mais nous y reviendrons plus tard).

En tant que MJ, vous utilisez aussi des points Fate, mais les règles sont légèrement différentes de celles des joueurs.

Quand vous donnez des points Fate aux joueurs pour des contraintes ou des concessions, ils proviennent d’une réserve illimitée. Pas d’inquiétude, vous ne serez jamais à court de points Fate à distribuer.

Les PNJ que vous contrôlez ne sont pas aussi chanceux. La réserve de points Fate que vous pouvez utiliser pour eux est limitée. Au début d’une scène, vous disposez d’un point Fate pour chaque PJ qui participe à la scène. Vous pouvez utiliser ces points Fate pour n’importe lequel des PNJ. Mais vous pouvez aussi gagner des points Fate supplémentaires si ces PNJ acceptent des contraintes, ce qui fonctionne de la même manière que pour les PJ.

Au début de chaque scène, vous réinitialisez votre nombre de points Fate à un par PJ présent.

Il a cependant deux exceptions :

  • Si vous avez accepté une contrainte qui a provoqué la fin de la scène ou le début de la prochaine, alors vous avez un point Fate supplémentaire pour la prochaine scène.
  • Si vous avez concédé un conflit aux bénéfices des PJ dans la scène précédente, alors vous pouvez ajouter tous les points Fate gagnés lors de cette concession aux points Fate de la scène suivante.

Si la scène qui suit ne présente pas d’interactions significatives avec des PNJ, vous pouvez conserver ces points Fate supplémentaires pour une scène ultérieure avec de vraies interactions.

Amandine met en place la confrontation majeure où les PJ vont affronter la némésis qu’ils essaient en vain de vaincre depuis déjà plusieurs scénarios. Les différents personnages de la scène sont :

  • Barathar, Reine des contrebandiers des étendues de Sindral, un PNJ principal
  • Og le Costaud, un de ses principaux tueurs à gages, un PNJ secondaire
  • Teran le Rapide, un vieil ennemi juré des PJ engagé par Barathar, un PNJ secondaire
  • Deux acolytes, des PNJ anonymes
  • Landon
  • Cynere
  • Zird l’Hermétique

Amandine dispose donc de 3 points Fate pour cette scène, un pour chaque PJ (Landon, Cynere et Zird). Si Zird n’avait pas été là (il pourrait être en train de faire d’obscures recherches magiques), elle n’aurait eu que deux points Fate, un pour Landon et un pour Cynere.

Au cours du conflit, Barathar doit concéder afin de pouvoir s’enfuir en vie. Elle a encaissé deux conséquences lors du combat, ce qui veut dire qu’elle a droit à trois points Fate pour avoir concédé. Ces trois points pourront être utilisés lors de la scène suivante.